Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Sécurité et santé / Plan d'urgence communal
Actions sur le document

Situation d’urgence et planification d’urgence

Par situation d'urgence, on entend : « Tout événement qui entraîne ou qui est susceptible d'entraîner des conséquences dommageables pour la vie sociale, comme un trouble grave de la sécurité publique, une menace grave contre la vie ou la santé des personnes et/ou contre des intérêts matériels importants, et qui nécessite la coordination des disciplines afin de faire disparaître la menace ou d'en limiter les conséquences néfastes ».

 

Le 16 février 2006, un Arrêté Royal relatif à la planification d’urgence et à la gestion de crise entre en vigueur. Il a pour objet d’imposer aux communes l’élaboration d’un Plan Général d’Urgence et d’Intervention, plus connu sous le nom de PGUI.

 

Le PGUI communal est un outil de gestion visant à permettre un engagement rapide de moyens de secours disponibles ainsi qu’à réaliser une coordination optimale de ces moyens. Le plan d’urgence est établi en vue d’assurer la protection de la population et de l’environnement. Il se matérialise sous la forme d’un guide qui va permettre aux autorités compétentes et aux intervenants de terrain d’agir efficacement afin d’éviter et/ou de limiter les risques en cas de situation d’urgence. Ce Plan ne permettra certes pas d’éviter toutes les catastrophes, mais au moins de prévenir les risques, de s’y préparer et de limiter au maximum les éventuelles conséquences.

 

Il doit notamment contenir :

  • les informations générales concernant la commune ;
  • un recensement des risques présents et/ou potentiels sur le territoire communal ;
  • les directives générales et les informations nécessaires pour assurer la gestion de la situation d’urgence ;
  • les procédures d’alerte ;
  • un inventaire des moyens logistiques et humains à disposition dans la commune (voire dans les communes limitrophes) pouvant être engagés ;
  • l’organisation de la coordination opérationnelle et stratégique ;
  • les modes de communication et les modalités d’information aux proches des victimes, à la population et aux médias ;
  • un relevé des personnes de contact, dont la présence peut se révéler indispensable lors de la gestion d’une crise.

 

C’est par rapport à ce dernier point que l’administration communale fait un appel d’informations...

Alors qu’elle procède à une mise à jour de son listing « professions libérales » touchant le secteur de la santé (médecins, kinésithérapeutes, vétérinaires, …) ainsi que les « interprètes – traducteurs , nous vous invitons à transmettre vos coordonnées à l’adresse e-mail suivante :  cGllcmluYS5uYXJkaUBnb3V2eS5iZQ==